5 octobre

Publié le par Betty Faivre

Les fêtes du jour
Ste-Charitine, Ste-Énimie
Ste-Fleur de Beaulieu, St-Maurice de Carnoët
St-Meinulphe, St-Placide
St-Thraséas, Ste-Tullia


Le dicton du jour

À la Saint-Placide,
Le verger est vide

5 octobre
1789
Les Parisiennes réclament du pain
pain.jpg
Quelques milliers de femmes se rendent au château de Versailles en fin d'après-midi. Lassées de la disette et du coût de la vie trop élevé, elles exigent des changements de la part du roi Louis XVI. Dans la nuit du 5 au 6 octobre, il accepte les décrets qu'il avait refusés jusqu'alors. Les parisiens veulent ramener la famille royale à Paris et ils envahissent le château. Le roi et la reine contraints d'obtempérer, s'installeront dans le Palais des Tuileries où ils deviendront prisonniers des Français.
 
5 octobre 1968
Première émission de « Radioscopie »

Jacques Chancel présente sa première émission intitulée « Radioscopie » et diffusée sur France Inter. Chaque jour de la semaine, il accueillera de nombreux invités issus de divers domaines et avec lesquels il s’entretiendra durant une heure. Les personnalités les plus en vogue telles que Barthes, Malraux, Sartre, Giscard d’Estaing ou Mendès-France seront ainsi reçues et l’émission remportera un véritable succès auprès des auditeurs. Elle sera diffusée jusqu’en 1982 avant d’être à nouveau sur les ondes de 1988 à 1990.
 
5 octobre 1983
Prix Nobel de la paix pour Lech Walesa

Le parlement norvégien, le "Storting", décerne le prix Nobel de la paix au Polonais Leszek Walesa "Lech" pour son action au sein du syndicat "Solidarnosc" qui contribua à l'établissement de la démocratie parlementaire en Pologne et à l'arrêt de la guerre froide. Emprisonné en 1981 par le gouvernement polonais il est relâché en 1982, mais les autorités polonaises, craignant son exil, le retiennent en Pologne. C'est sa femme, Danuta Walesa, qui ira chercher le prix en son nom le 10 décembre 1983.
 
5 octobre 1989
Le Dalaï-lama reçoit le prix Nobel de la paix

Le 14ème Dalaï-Lama, Tenzin Gyatso, chef spirituel et temporel du peuple tibétain se voit décerner le prix Nobel de la Paix. En exil en Inde depuis 1959 pour fuir la répression chinoise sévissant au Tibet, le Dalaï-Lama est récompensé pour son action diplomatique en faveur du Tibet dans le monde entier. Lorsque le prix lui sera remis le 10 décembre il dira: "Il n'importe guère qu'un être soit croyant ou non, il est beaucoup plus important qu'il soit bon."

Publié dans Ce jour-là

Commenter cet article