8 octobre

Publié le par Betty Faivre

Les fêtes du jour
Ste-Bénédicte (Benoîte), St-Calétric (Caltry)
Ste-Laurence, St-Métropole
Ste-Pélagie la pénitente, Ste-Thaïs, Ste-Triduana

Le dicton du jour
Gelée d'octobre,
Rend le vigneron sobre.

8 octobre 1799
Bonaparte rentre d'Egypte
 

bonapegypte.jpg

Quatre frégates (la "Muiron", la "Carrère", "l'Alerte" et "l'Indépendant") mouillent devant Fréjus : à leur bord, le général Bonaparte de retour d'Egypte avec les généraux Duroc, Lannes, Marmont, Murat et Berthier. Les quatre bateaux avaient quitté Alexandrie le 22 août et fait un long détour pour éviter les navires britanniques. Les difficultés que rencontre le Directoire et l'enlisement des armées françaises en Egypte ont poussé l'ambitieux général à précipiter son retour en France.

 


8 octobre 1955
Une manifestation communiste dégénère à Rouen

 

Les communistes français s'opposent à l'envoi de militaires du contingent en Algérie. La manifestation tourne à la bataille rangée contre les forces de l'ordre. Après Lyon en septembre, Rouen est la deuxième ville à s'insurger contre le départ d'appelés en Algérie française.


8 octobre 1970
Alexandre Soljenitsyne "nobelisé"

soljenitsine.jpg

L'écrivain et ancien dissident soviétique reçoit le prix Nobel de littérature. Le régime communiste de Moscou, dirigé par Léonid Brejnev, refuse de lui fournir un visa et Soljenitsyne ne pourra aller chercher son Nobel. Condamné en 1945 à huit ans de goulag pour avoir critiqué Staline, l'écrivain a connu le succès international en 1962 avec "Une journée d'Ivan Denissovitch" où il fait une description crue des camps de concentration staliniens. 

Les prix Nobel de littérature


8 octobre 2005
Séisme à la frontière de l'Inde et du Pakistan

La région du Cachemire est secouée par un séisme d’une magnitude de 7,6 à 7,8 sur l’échelle de Richter. La zone, à la frontière de l’Inde et du Pakistan, est montagneuse et il est alors difficile pour les secours d’y accéder. Certains villages devront d’ailleurs attendre plusieurs jours avant de recevoir une aide extérieure. Le bilan s’amplifiera quotidiennement pour atteindre les 75 000 morts tandis que, malgré les aides débloquées, la communauté internationale sera vivement critiquée pour son absence de réactivité. Très rude dans la région, l’hiver est alors perçu comme une terrible menace pour les populations dont les habitations ont été détruites. Mais cet événement verra aussi une coopération historique entre l’Inde et le Pakistan, en guerre dans cette région depuis plus de cinquante ans. 


Publié dans Ce jour-là

Commenter cet article