L'épiphanie

Publié le par Betty Faivre

Le terme "épiphanie" vient du grec et signifie "apparition".
Cependant, la galette des rois est une tradition typiquement française qui remonte au XIVe siècle.
La fève en est indissociable. 

undefined


Célébrée le 1er dimanche de l'année (6 janvier en 2008), cette fête correspond à la présentation de Jésus enfant aux Rois Mages. Venus d'Orient, trois rois se mirent en route en suivant la lumière de l'étoile qui les guida jusqu'à Bethléem. Ils y trouvèrent l'enfant Jésus. Quand ils le découvrirent dans l'étable, près de ses parents, Marie et Joseph, ils s'agenouillèrent devant lui en signe de respect et lui apportèrent de l'or, de la myrrhe et de l'encens. Dès le Ve siècle, l'Eglise donna une importance considérable à cet événement.

Si la tradition est d'origine religieuse, elle est devenue une tradition familiale où on se rassemble pour découper la fameuse galette.

La première part est toujours la "part du pauvre", elle était désignée par le plus jeune enfant de la famille.Il y avait aussi la part des absents - le fils aux armées, le parent sur un vaisseau du roi, le pêcheur qui n'était pas rentré. La part était rangée dans la huche jusqu'à leur retour, une façon tendre de dire "on a pensé à vous". S'il se gardait longtemps, sans s'émietter et sans moisir, c'était un bon présage.

La Fève

La fève, que l'on trouve dans la galette, tant attendue des enfants comme des collectionneurs, remonte elle, au temps des Romains. Au début, les fèves étaient des haricots secs. On les trouve ensuite dorées à l'or fin, en porcelaine, puis, plus simplement en résine ou en plastique.Une légende raconte aussi que la fève serait née avec la fameuse bague de Peau-d'Âne qu'elle avait oubliée dans son gâteau, mais son utilisation régulière, remonte certainement au XIIIe siècle. Lorsqu'un des convives trouve la fève, il devient le Roi ou la Reine et pose sur sa tête, une couronne, en référence aux Rois Mages, présentée avec la galette.
La fève est devenue un véritable objet de collection.

Plus de 10.000 fèves sont ainsi conservées au Musée de Blain – à côté de Nantes- où un marché est organisé tous les ans au mois de mars, pour permettre aux fabophiles de s'échanger leurs plus belles pièces. Il y a même des revues comme "Le Fabophile français" et de nombreux livres ont été édités à propos de la fève.
De célèbres pâtissiers contemporains ont pris pour habitude de créer des fèves originales comme par exemple, Gaston Lenôtre. Du poupon emmailloté aux santons, du coq à l'âne, en passant par tous les personnages de contes de fées et autres héros de la mythologie, il y en a pour tous les goûts.


Deux sortes de « Gâteau des Rois » : la brioche ou la galette feuilletée

rois-mages1.jpg

une-feve---un-gage.jpg

feves-1.jpg

Et il y a encore le choix entre :
- la brioche nature, toute simple, en forme de grosse roue avec dessus des pépites de sucre,
- et, surtout en Provence, la brioche, toujours ronde –dite couronne des Rois- mais fourrés aux fruits confits,
- la galette, assez rare aujourd'hui, dite "sèche", simple pâte feuilletée sucrée,
- la galette feuilletée fourrée de frangipane, sorte de crème d'amande.

La recette de la Galette des Rois
epipahanie1.JPG

Ingrédients

 

 

pour 8 personnes
250 Grammes de pâte feuilletée
1 jaune d'œuf délayé avec un peu d'eau
pâte d'amandes
1 fève
 
Préparation
- Diviser la pâte en deux
- Rouler pour former deux disques de pâte
- Déposer le premier disque sur une plaque
- Etendre une couche de pâte d'amandes ou de frangipane
- Déposer la fève
- Recouvrir avec le deuxième cercle de pâte
- A l'aide d'un couteau, travailler la pâte pour former un dessin
- Badigeonner avec l'œuf battu
- Cuire au four 20 25 minutes, thermostat 180 ° jusqu'à ce que le dessus soit bien doré

La Frangipane

Le nom vient du marquis italien Frangipani, inventeur au XVIème  siècle d'un parfum pour les gants.
Cette crème un peu épaisse, fut utilisée en pâtisserie à partir du XVIIIe siècle en reproduisant cet arôme.

Recette de la Frangipane

Faire un sirop avec ½ verre de sucre en poudre dans ½ verre d'eau porté à ébullition
Râper finement une écorce d'orange
Mettre 15 minutes dans le sirop maintenu à ébullition
Laissez tiédir
Mélanger rapidement 50 grammes de sucre et 50 grammes de beurre mou jusqu'à blanchiment
Ajouter 1 œuf entier battu, 100 grammes de poudre d'amande, 1 cuillerée à soupe de citron pressé, le zeste d'orange, 1 cuillère à soupe de Cointreau
Incorporer 1 blanc d'œuf battu en neige

Que boire avec la Galette ?

Du champagne, un vin blanc frais, pétillant ou non : Montbazillac jeune, Saumur brut, Clairette de Die, du Poncet ou du cidre.

Les meilleures galettes :

Aurillac, Diamant Bleu -29,rue des carmes
Belfort, Klein - 19, avenue Wilson
Echenoz-la-Méline - Langlois (galette pisatache et griottines)

Publié dans Ce jour-là

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article